Bernard Tournier

 Display in english


Bernard Tournier - Accès à la galerie

 
         Grâce au marchand de couleurs
 

Enfant, en Franche Comté, il cueillait les fleurs et les papillons de sa campagne natale. Il les dessinait aussi. « Dès que j’ai su tenir un crayon ! ». Il voulait faire les Beaux Arts. « Mais pour mes parents les milieux artistiques étaient peut-être un peu mal vus ! » Bernard Tournier passe donc un brevet de technicien supérieur en fabrication mécanique et bientôt enseigne le dessin industriel.

Un artiste lui fait alors découvrir la peinture « Il était marchand de couleurs à Vesoul ! J’ai gardé jusqu’à aujourd’hui un morceau de la palette achetée dans sa boutique ! ». Grâce à lui, il se met à l’huile. « Je peignais des paysages aux ciels tourmentés, un peu à la Vlaminck ». Mais il est engagé au CEA de Marcoule et, plus tard, à  30 ans, il reprend des études sur Paris, tout en travaillant au CEA de Valduc. C’est donc l’abandon de la peinture pour un temps, trop absorbé qu’il est par ses activités. Enfin, diplômé ingénieur en physique nucléaire, il retrouverait un brin de liberté pour son art, mais « c’est le trou noir ! » dit-il. La parenthèse a-t-elle été trop longue ? Pourtant, il se remet peu à peu au dessin, puis à l’huile, encouragé par son épouse. Nous sommes dans les années 85-86. « Je n’ai pas suivi de cours. Je refusais le directif ! Je ne voulais pas tomber dans un carcan ni devenir le valet d’un maître ! » Au début, il peint surtout des bouquets de fleurs. (On les retrouvera ensuite, ces fleurs, fidèles, tout au long de son œuvre). Quelques nus, natures mortes et paysages aussi.

Puis viennent les grandes toiles à thèmes symboliques: La Esméralda, La Damnation de Faust, La Traviata, la Flûte enchantée, Carmencita, Henri Vincenot et la Bourgogne, Frida Kahlo et le Mexique (Bernard Tournier adhère d’ailleurs à l’ Association Bourgogne Mexico à partir de 2002), la Tunisie (il est invité au Festival International d’Arts Plastiques de Mahares depuis trois ans. Son œuvre y est très appréciée). En 2003, il prend sa retraite. Dorénavant, son atelier, un sympathique abri sous toile blanche dans le jardin de sa maison talantaise, recevra plus souvent sa visite. La peinture n’aura décidément jamais abandonné Bernard Tournier. Même si, parfois, cachée dans l’ombre, elle l’a attendu…Entre deux parenthèses, elle l’a toujours rejoint. Ils étaient faits pour s’entendre…

 

Grand livre illustré

 

Bernard Tournier aime travailler par séries, en particulier pour ses toiles à thèmes. Des thèmes qui gravitent le plus souvent autour de personnages réels ou fictifs. « Mes coups de cœur ! » dit-il. C’est ainsi qu’il peint la belle Esméralda. « Ce qui me fascine c’est surtout l’état d’esprit de Victor Hugo quand il crée ce personnage. Même chose pour Verdi quand il écrit sa Traviata. » révèle l’artiste, troublé par le mystère de la création de tous ces grands chefs-d’œuvre. Henri Vincenot, aussi, est une des principales figures de son œuvre. Huit tableaux lui sont consacrés. Il rend hommage également à Frida Kahlo, peintre mexicaine dont il admire l’extraordinaire courage.

Entre réalisme et mise en scène, le peintre donne à voir des images qu’il ne veut pas anodines. Des images qui complètent et commentent en quelque sorte le portrait central du tableau. Pieds de vigne, chevalet, cathédrale St-Bénigne et trains sont notamment les apanages de Henri Vincenot . Evidentes allusions à son pays, à ses divers talents et passions. Quant à Frida Kahlo et Diégo Rivéra, Bernard Tournier les a entourés d’un vase précolombien, d’un temple du soleil, d’arômes, d’une statue aztèque etc…Le Mexique résumé en images, mais assorti aussi d’une vue du Sacré Cœur de Paris, évocation d’un épisode de la vie de Diégo qui adorait Montmartre

. « Je rassemble des significations. Je veux toujours montrer ou expliquer quelque chose » dit le peintre. Les toiles portent ainsi des références multiples. A lire comme les pages d’un grand livre illustré.

Le thème de la Tunisie n’échappe pas à la règle. Qu’il peigne un vase décoré de calligraphies, une artiste ornée de bijoux algériens ou deux fillettes en costume tunisien traditionnel, Bernard Tournier a des choses à dire. « Que la femme fera bouger le Maghreb, par exemple ! » sourit-il. La sensibilité du peintre transparaît à tout moment. Ses émotions, ses espoirs…Ici, le Palais des Ducs de Bourgogne est associé à la mairie de Sfax : significatif pour ses amis tunisiens ! Une fleur de jasmin, un lac, un arbre, une arabesque dans le décor, un monument, une branche feuillue…Rien n’est laissé au hasard. Plus qu’un long discours, les images parlent. Bernard Tournier est un imagier. Et dans sa série réalisée pour le 800ème anniversaire de Talant, c’est la même démarche. Les détails ont un sens. L’Histoire et l’imaginaire se mêlent, les symboles fleurissent : portrait de Françoise Etiévant, évocation d’Alix de Vergy, bouquet de roses, apparition des fées de la colline…

 

Entre rêve et réalité

 

Bernard Tournier peint d’un pinceau minutieux et réaliste. Il fouille le détail. Parfois à la limite du  trompe l’œil, il cherche à faire plus vrai que vrai . « Je suis perfectionniste ! Et je suis lent ! Un tableau peut s’échelonner sur un an ! Je le reprends sans cesse ! »  Le pétale, le tissu, la porcelaine…La matière est là, sous nos yeux, concrète, palpable. Cependant, Bernard Tournier aime aussi communiquer un climat onirique à ses toiles. Lumière vaporeuse, paysage émergeant des brumes, bâtisses, objets ou animaux sortis de nulle part…Des allers-retours entre rêve et réalité.

La palette, plutôt tendre, qui privilégie les couleurs gaies, aide à ces échappées. L’azure est de mise…« Je commence toujours par un fond bleu. J’ai le sentiment que cela avive les autres couleurs » confie l’artiste qui dit dessiner ensuite les contours au pinceau fin. « Puis, je pose un premier jeu de couleurs et je travaille par couches successives » note-t-il. Et, toujours, le bleu domine…

Un peu « fleur bleue », Bernard Tournier ? Ses admirateurs ne s’en plaindront pas !

 

Marie-Jo Leblanc

 

Expositions  
    
1995 - Exposition de peintres français, allemands et russes à l'Institut de Protection et de sûreté nucléaire à Fontenay-aux-roses (1)     
1996 - Printemps des arts du pays Losnais (1)       
       - Cinquantième anniversaire de la Camif (1)
       - Commissariat à l'Énergie Atomique de Valduc (1) 
2001 - Première exposition personnelle au siège du Commissariat à l'Énergie Atomique à Paris (2) 
2002 - Arts et Couleurs de Belleneuve (1)
       - Conseil Général de Dijon (1) 
2003 - Librairie Privat à Dijon (2) 
2004 - Pavillon du Mexique, hôte d'honneur de la foire gastronomique de Dijon (2) 
2005 - Conseil Régional de Bourgogne (Dijon) ;  Bernard Tournier est l'invité d'honneur de l'Association  "Bourgogne-Mexico" et présente une vingtaine de tableaux en hommage aux peintres mythiques Mexicains Frida Kalho et Diego Rivera et au peintre, écrivain et sculpteur Henri Vincenot (1).
2006 - Cellier de Clervaux de Dijon ; Exposition avec l'Association "Bourgogne Mexico" (1)    
       - Exposition en Tunisie   (1) : Invité au Festival International d’Art Plastiques de MAHARES (22 juillet –4 août 2007) -  
       -  Exposition dans la maison des Amis de Châteauneuf en Auxois (2) : Bernard Tournier rend hommage à Henri Vincenot    
2007 - Exposition à Dijon (France) (1) : Lors du Salon Arts Inter International Juin 2007 où il obtient la médaille d'or (catégorie huile) 
       - Exposition en Tunisie (1) : Galerie municipale de SFAX Lors du Colloque International Artistique organisé par L'Association         Tunisienne D' Education Artistique de SFAX          
       - Exposition en Tunisie   (1) : Invité au Vingtième Festival International d’Art Plastiques de MAHARES (22 juillet –4 Août 2007) - 
2008 - Exposition à Lyon (France) (1) : Salon Arts Inter International février 2007 ; il obtient la médaille d'argent (catégorie huile) 

Tous les ans depuis une dizaine d'année environ il participe à l'exposition collective organisée en septembre par les amis de TALANT
au Grenier de Talant

Projets 2008 
         - Grenier de Talant (France) : Exposition individuelle du 7 au 25 mai 
         - Festival International d'Arts Plastiques de Monastir du 1 au 14 septembre(Tunisie)
Projets 2009
          -Dubaï Salon International d'Art Contemporain 
                   
(1) Participation à une exposition collective  
(2) Exposition individuelle    mardi 4 mars 2008

.

 

                       

 
© Les oeuvres d'Art présentes sur Artabus sont soumises aux dispositions des différentes législations nationales et internationales sur la protection des droits d'auteurs. Toute reproduction ou utilisation des oeuvres de cette galerie est interdite sans autorisation écrite de l'artiste contemporain Bernard Tournier.
[ Infos légales | Qui sommes nous | | Calibrage écran | RSS | Administration Salesforce ]