Viviane Rabaud

 Display in english

Accès rapide :
sculpture
monotypes
photographie

Viviane Rabaud - Accès à la galerie

Mon travail consiste à ouvrir des portes, des entre deux, des univers intemporels, positifs. 
Passant de l'inerte à l'organique, basé sur un jeu poétique et utopique faisant cohabiter et rencontrer des forces contraires, je crée des volumes. 

Dans un processus de création humble, sensible, je donne corps à des matériaux et objets anodins, en les détournant de leur usages habituels. Ayant comme préocupation principale l’idée de rencontre, de rendre compte, l’envie de « lier » et de « créer du lien » 

(Re)Découverte .
Saisir la beauté, dans les petites courbes, dans les espaces mals éclairés, est pour moi, proposer une position requestionnant nos héroïsmes, déplacer le tapis rouge encore et encore.
« Devenir, c’est devenir de plus en plus sobre, de plus en plus simple, devenir de plus en plus désert, et par là même peulplé. Involuer c’est évidemment le contraire d’évoluer, mais c’est aussi le contraire de régresser, revenir à une enfance, ou à un monde primitif ».
Gilles Deleuze.
Je joue la réversibilité, valorisant ces matières anodines et/ou familières, dévoilant leurs transparences, leurs légèretés, leurs teintes, leurs lumières…
Réhabilitées. Insolites.
Je parle de beauté comme une conception d’ordre poétique, qui naît d’une confrontation de deux choses souvent contraires qui s’affrontent et s’équilibrent par assemblage. Tout s’active quand s’accumulent les contradictions
Mes volumes habitent et prolifèrent dans l’espace qui leurs est offert. Dépendants de celui-ci, mous, ils s’y accrochent, s’y suspendent, s’y déploient, captivant nos sens.
Les installations ainsi créées proposent des mondes à investir mentalement, des jeux de corps à corps, des lieux pour l’imaginaire, des utopies, des moments de quiétudes.
A contre pied, dénudés et sans artifices, ces mondes de « petits riens » se dévoilent, et vous invitent, parfois, à leur serrer la main.
« Chez nous, le « merveilleux » serait plutôt l’exceptionnel qui arrange ; il est utilitaire ou au moins édifiant. Ici, (Afghanistan) il peut naître aussi bien d’un oubli, d’un péché, d’une catastrophe qui, en rompant le train des habitudes offre à la vie un champ inattendu pour déployer ses fastes sous des yeux toujours prêts à s’en réjouir ».
Nicolas Bouvier « usage du monde »
 
 


 

20 rue du bout du monde

56100 Lorient

viviane-rabaud.com

06 61 94 66 87

 
 
© Les oeuvres d'Art présentes sur Artabus sont soumises aux dispositions des différentes législations nationales et internationales sur la protection des droits d'auteurs. Toute reproduction ou utilisation des oeuvres de cette galerie est interdite sans autorisation écrite de l'artiste contemporain Viviane Rabaud.
[ Infos légales | Qui sommes nous | | Calibrage écran | RSS | Administration Salesforce ]