Sacha Martins

 Display in english

Accès rapide :
Stamps and Portulans
Voragine Golden Legend
Seventies Beauties

Sacha Martins - Accès à la galerie

Artiste Ecrivain Cryptique, disciple de Joyce, Beckett et Nabokov, en butte à toute forme de carcans normatifs, averse à toute espèce d'usurpation collective, prosateur de l'insurrection artistique au sens de la singularité radicale et des ondoiements de nos magmas intérieurs, tout à la fois moraliste rugueux et icônoclaste goguenard, deux sucres tombant dans la lie de la nuit et plus prosaïquement deux anxiolytiques glissant dans le lit du café, Sacha Martins pressure la pronominalité suspecte d'un JE hyper-narcissique et joue avec le "IL" historicisé dont se gargarisaient les empereurs romains.

Ingénieur et mathématicien de formation, diplômé de l’Ecole Supérieur d’Ingénieur en Electronique de Paris et titulaire d’un DEA spécialisé dans l’architecture des Microsystèmes, passionné par la vitalité des constructions abstraites de la philosophie contemporaine, lecteur vorace des littérateurs de toutes chapelles, mon cursus est dominé par la curiosité et l’hétérogénéité. Posté tout à la fois à chaque bout du spectre, ma médiation au monde est autant gouvernée par la rigueur des élaborations logiques de la pensée rationnelle que par les aléas et les élans de l’intuition. J’ai aujourd’hui réalisé une cinquantaine d’Estampes Numériques destinées à des tirages photo en grand format, rédigé deux romans expérimentaux et quatre pièces de théâtre.

Travaillant essentiellement sur la base d'incrustations photographiques à l'intérieure de nébuleuses de teintes et des motifs, façonnant un matériau graphique constitué de superpositions et d'anamorphoses, prenant appui tant sur des photographies personnelles que sur les mignardises publicitaires véhiculées sans frein par nos mediums contemporains, mes oeuvres abordent par l’intrication et le mélange la dialectique de l’aliénation et de la délivrance. Au travers d’un maillage de texture et d'un foisonnement de couleurs qui tout à la fois emprisonnent et libèrent se dessine les ondoiements d’un incessant cheminement entre distance et proximité, entre les perspectives étriquées d’une familiarité anxiogène et l’exotisme tapageur des illusions d’optique, entre intériorité imagée et extériorité imageante, entre les ocelles minuscules qui forment le tissus organiques de la matière figée dans l’immutabilité du papier et la silhouette qui s’en détache miraculeusement. Utilisant tous les matériaux susceptibles de faire jaillir du chaos de leurs détails les découpes de géométries inattendues, je m’en remets plus sûrement à l’accident et au télescopage, aux fantaisies de l’arithmétique et des mélanges combinatoires qu’aux décisions mûrement concertées. Détournant au profit de la création artistique le prosaïsme rugueux des outils de créations modernes, mes œuvres graphiques plus encore que mes œuvres écrites se situent au point de suture de mes prédispositions scientifiques et de mes affinités poétiques : les fabuleuses ressources opératoires de la mathématique se chargent de faire émerger les silhouettes spectrales de ces figures imprévues dont le pigment, noyé dans sa gangue de flou et de vague, recelait et que l’œil ne pouvait apercevoir. La féérie des cartes maritimes, la polychromie chatoyante des réseaux de timbres, les illustrations de l’iconographie chrétienne, les motifs imbriqués des tapisseries ou des papiers peints servent aujourd’hui de support à mes explorations formelles. Comme si la réalité n’était qu’un vaste archipel de sensations disjointes, une collection d’impressions morcelées par l’inexorable passage du temps, un paysage en mosaïque dont l’esprit déployait l’énigme de la Totalité dans un louable mais périlleux exercice de superposition, je tente en permanence de recoller « les pièces disloquées du puzzle » au sein du même conglomérat de fantasmagorie perceptive. Les formes affleurant à la surface de chaque plan de mes images s'entrelardent de façon inexplicable, de façon inextricable, jusqu'à détourer en filigrane les contours des trois plans qui structurent notre médiation au monde dans l'optique de la psychanalyse : le Réel, l'Imaginaire et le Symbolique... Ainsi juxtaposés, les plans semblent interroger l’un l’autre avec les idiomes des langages qui leurs sont propres… Au rêveur diurne de se laisser porter par la violente conflagration de ces trois niveaux de lecture et de déchiffrer l’augure du dragon dans la buée de mes nuages.

Si mes estampes numériques sont disponibles sur le site d'Artabus, mes exactions écrites, mes romans et pièces de théâtre, constituent en revanche la pierre de touche de mon site personnel, que je vous enjoins à aller visiter. Par avance merci...

 
© Les oeuvres d'Art présentes sur Artabus sont soumises aux dispositions des différentes législations nationales et internationales sur la protection des droits d'auteurs. Toute reproduction ou utilisation des oeuvres de cette galerie est interdite sans autorisation écrite de l'artiste contemporain Sacha Martins.
[ Infos légales | Qui sommes nous | | Calibrage écran | RSS | Administration Salesforce ]