Isabelle Hosier

 Display in english


Isabelle Hosier - Accès à la galerie

BIOGRAPHIE

Je suis une artiste platicienne vivant à Paris. J'ai 43 ans.
Autodidacte, cela fait maintenant dix ans que je donne des cours d’arts plastiques à des patients-élèves au sein de la maison de santé où je travaille. Ces activités portent essentiellement sur la décoration d’objets, le modelage, la sculpture, le collage. Il s’agit en fait de travailler à partir d’une idée, d’une proposition, d’une invitation à regarder autour de soi afin de se laisser aller à composer. Les supports que nous utilisons sont très variés : papier, argile, carton,  carton entoilé, toiles, boîtes... Bref, tout matériau susceptible d’ouvrir un espace à la réflexion, à l’envie, au désir de faire, à la création. Des réalisations simples ou plus sophistiquées amènent le patient-élève à exprimer ses propres sentiments, à appréhender l’inconnu, suivant un cheminement d’élaboration et de construction - laborieux ou pas -, et à en apprécier le résultat. J’ai  souvent été interpellée, voire séduite par les réalisations de mes élèves.
La transmission d’un savoir tant empirique qu’acquis a ainsi peu à peu ouvert la voie à mon propre désir, celui de ma propre expression artistique qui, au fur et à mesure des années, est devenue l’élément central de ma recherche d’épanouissement personnel.

Peindre, c’est tout d’abord pour moi une invitation onirique au voyage, à l’exploration de soi, une plongée simple ou compliquée dans une palette de couleurs malicieusement attirante. C’est aussi une recherche continue sur mon propre rapport au monde, à l’Autre. Mes peintures, toujours positives, s’expriment souvent sur des toiles de grande taille. Le résultat : des couleurs sombres mais soyeuses, entremêlées de matériaux divers tels que sable, sel, bandes plâtrées, etc.
Finir un travail est toujours une source de satisfaction, toutefois insidieusement supplantée par un sentiment de réelle frustration. Et c’est cette frustration, positive mais envahissante, qui me mène à chaque fois vers une nouvelle toile, un espace vierge, prometteur d’une nouvelle aventure autant qu’annonciateur de l’envie perpétuelle de recommencer.

Montrer mes toiles représente aujourd’hui un partage de ces moments de sensations, d’émotion et de plaisir mêlés, avec l’espoir que ce ressenti personnel interpelle le visiteur, l’inconnu, celui qui n’est pas moi.


SUR MON TRAVAIL

Unité des couleurs. Couleurs profondes et soyeuses dans un chaos organisé.

Sous-jacente, se déploie dans mes tableaux une même problématique : le temps « objectif » n’est pas le temps psychique. Il n’y a pas de synchronisation entre le temps où l’on est et le temps où l’on devrait être. Je vis, nous vivons, au sein d’une distorsion temporelle.
Ainsi, mes tableaux parlent du non-oubli, du rêve cauchemardé et de la réalité occultée. Ils parlent d'une porte, celle qu'on ne voit jamais, mais qu'on devine toujours bien présente. Ils parlent d'une clef, de celle qu'on choisit d’utiliser, ou pas. Ils parlent de liberté.

En dépit des apparences, du visible ou de l'invisible qu'ils dégagent, mes tableaux sont porteurs pour moi d'espoir, de vie et de chaleur, de connaissance modeste et de reconnaissance de soi. Mettre à l'extérieur ce que je suis, c'est d'une part prendre volontairement un rapport distancié vis-à-vis d'un passé pensé et pansé, et d'autre part donner à qui veut bien se l'approprier une once d'onirisme dans un monde normalement complexe.



Isabelle HOSIER, 2009



 
© Les oeuvres d'Art présentes sur Artabus sont soumises aux dispositions des différentes législations nationales et internationales sur la protection des droits d'auteurs. Toute reproduction ou utilisation des oeuvres de cette galerie est interdite sans autorisation écrite de l'artiste contemporain Isabelle Hosier.
[ Infos légales | Qui sommes nous | | Calibrage écran | RSS | Administration Salesforce ]