Jean-Pierre Baïlé

 Display in english

Accès rapide :
Acryliques

Jean-Pierre Baïlé - Accès à la galerie

Né à Toulouse en décembre 1957, c'est aussi dans cette ville que j'ai suivi les cours de l'école des Beaux-Arts. J'y ai appris beaucoup mais bien peu de ce que  j'en attendais... J'ai donc abrégé mon séjour dans cette belle école pour travailler seul
et pendant plusieurs années, j'ai dessiné et peint inlassablement,
parfois dans des conditions difficiles mais la vie d'artiste demande parfois des sacrifices...
Après plusieurs années de travail acharné, j'ai commencé à montrer quelques unes de mes toiles dans divers salons, d'abord régionaux puis nationaux .
Au
fil des ans , ma peinture a remporté un certain succès et m'a amené à
donner des cours dans divers ateliers dont l'Atelier d'Arts 81 à Castres
au sein duquel je prodigue, encore aujourd'hui, mes conseils et ce depuis plus de vingt ans.
C'est
en 1985 que j'ai commencé à travailler à l'acrylique, non satisfait des
encres que j'utilisais jusque là, sans doute pour la limite
d'utilisation qu'elles imposaient. De même pour l'aquarelle. J'avais
bien sûr travaillé à l'huile mais recherchant la transparence, je n'en
étais pas très satisfait non plus.
L'acrylique s'est donc imposée car offrant les  diverses possibilités techniques que je recherchais.

Ma
peinture s'organise en deux phases, indissociables : l'une abstraite,
l'autre tendant à extraire de la première une "image" figurative. Aucun
dessin au départ, juste quelques éclaboussures, taches, coulures que je
vais patiemment observer et fouiller. A la manière d'un archéologue
minutieux je vais lentement dégager de la confusion initiale ce qui me
semble être déjà contenu, caché sous la couleur en désordre.
Après
beaucoup de tâtonnements et d'hésitations des fragments d'images
apparaissent et me révèlent un peu de leur secret jusqu'au moment où
pensant en cerner le sens, le titre de mon tableau s'impose. Il est
primordial car il est le lien entre abstraction et figuration,
imaginaire et réalité. Il permettra aussi au spectateur d'entrer dans
cette image et d'en tirer sa propre histoire, parfois bien éloignée de
la mienne. Et c'est bien le but de ma peinture: créer un lien de
communication entre le tableau et celui qui y posera son regard.
A ce stade , les phases
suivantes consisteront à définir au mieux tel élément du tableau,
parfois jusqu'au trompe-l'oeil ou au contraire en laissant apparentes
certaines taches du départ.

Mais la peinture terminée reste encore mystèrieuse, il ne me reste plus qu'à recommencer...

 
© Les oeuvres d'Art présentes sur Artabus sont soumises aux dispositions des différentes législations nationales et internationales sur la protection des droits d'auteurs. Toute reproduction ou utilisation des oeuvres de cette galerie est interdite sans autorisation écrite de l'artiste contemporain Jean-Pierre Baïlé.
[ Infos légales | Qui sommes nous | | Calibrage écran | RSS | Administration Salesforce ]