Félix Aberasturi

 Display in english

Accès rapide :
Secrets de famille

Félix Aberasturi - Accès à la galerie

Félix Aberasturi

 

Il est né le 17 janvier 1965 à Mar del Plata, en Argentine.

Il fait ses études à l’Université de Buenos Aires. En 1996 il reçoit  son Diplôme d’Architecte premier de sa promotion.

Parallèlement il fréquente divers ateliers de peintres réputés. Il a fait plusieurs expositions individuelles et collectives, et il a participé dans différents Salons de l’Association d’Artistes Plasticiens de l’Argentine. Il a été primé plusieurs fois, entre autres pour l’association « Porte Ouverte » de l’Alliance Française en Argentine. Il a participé dans différentes équipes interdisciplinaires sur des projets artistiques. Il a fait partite de l’organisation du Premier Salon de la Créativité à Buenos Aires et certains de ses designs ont illustré différents ouvrages de poésie (Editorial Bleu Design) 

Italien par sa mère, issue d’une famille d’immigrés, il décide de partir pour le vieux continent mais pas en Italie : son choix se porte sur la France, et plus particulièrement sur Paris, qu’il ressent comme son « chez soi ». Il s’y installe en 2002. La boucle est bouclée.

Il redémarre une carrière d’Architecte. Plusieurs de ses projets d’Architecture d’ Intérieur se sont concrétisés les six dernières années.

Depuis la fin 2007 il reprend aussi sa production artistique à travers ses peintures.

Avec sa série « Secrets de famille » il reprend, avec un nouveau regard, un sujet laissé en suspense depuis six ans. Le passé vu sans mélancolie, mais avec une critique, une intention qui pousse à la réflexion. Des souvenirs, repris sans nostalgie, plutôt comme la matière pour inventer un future plus sain, plus libre…

Il a choisit de travailler sur du bois, matière vivante, naturelle, mais aussi capricieuse et difficile parfois, comme la vie elle même. L’utilisation des photos anciennes, retouchées et parfois modifiées digitalement, n’est pas anodine. Elle parle d’une intention de montrer comment le regard sur le passé n’est jamais objectif, car on peut faire dire ce que l’on veut à ces témoins muets qu’on appelle souvenirs…

La peinture à l’huile lui permet de jouer avec les transparences, puis le grattage et différentes méthodes d’application pour donner une surface finale pleine d’informations à déchiffrer. Curieusement c’est cette carapace, pleine des cicatrices, qui rend lisible l’histoire de ces images figées il y a bien long temps …

Avec la création de la vidéo conceptuelle, il élargit ses moyens d’expression. Son sujet devient plus dérangeant, plus universel.

 
© Les oeuvres d'Art présentes sur Artabus sont soumises aux dispositions des différentes législations nationales et internationales sur la protection des droits d'auteurs. Toute reproduction ou utilisation des oeuvres de cette galerie est interdite sans autorisation écrite de l'artiste contemporain Félix Aberasturi.
[ Infos légales | Qui sommes nous | | Calibrage écran | RSS | Administration Salesforce ]